Les effets de l’alcool sur la conduite

En France l’alcool entre dans un sur trois accidents mortels. A titre d’exemple, et selon les statistiques officielles, l’alcoolémie positive d’un conducteur est présente dans les accidents causant 30,9% des tués sur la route, soit 1215 des 3 645 personnes qui ont été tuées sur les routes en 2012. Les nuits du weekend, 20 à 30% des conducteurs sont au volant avec une alcoolémie supérieure au seuil légal. Des chiffres inéquiétants !

Les effets de l’alcool sur la conduite

Entre 0,3 et 0,5 g/l dans le sang

  • 0,3 g/l dans le sang : Début de sensationd’euphorie : le conducteur prend des risques qu’il n’aurait pas pris en temps normal
  • 0,5 g/l dans le sang : Légères perturbations de la vision : l’estimation des distances est faussée et la
  • vision est moins nette sur les côtés.

Entre 0,5 et 0,8 g/l dans le sang

  • Plus de 0,5 g/l dans le sang : Allongement des temps de réaction.
  • 0,8 g/l dans le sang : Trouble de la vision latérale : le conducteur a du mal à distinguer les panneaux, ainsi que les usagers qui s’apprêtent à traverser ou qui arrivent des rues perpendiculaires.

0,8 g/l dans le sang Difficultés à prendre des décisions et à adapter la conduite aux circonstances. La coordination et la synchronisation des gestes cessent d’être totalement maîtrisées