La ceinture de sécurité

Efficacité de la ceinture

LE BON USAGE DE LA CEINTURE

La ceinture de sécuritéPour un maximum de sécurité, la ceinture doit être ajustée : les dispositifs visant à la détendre réduisent l’efficacité de protection.

Le port de la ceinture à l’avant et à l’arrière est obligatoire dans quasiment tous les pays d’Europe.

Avec la ceinture, la proportion des tués :

  • parmi les conducteurs, est divisée par deux
  • parmi les passagers avant, est divisée par trois.

Même enceintes, les femmes sont mieux protégées avec une ceinture.

L’efficacité de la ceinture est plus grande aux vitesses faibles (moins de 50 km/h) qu’aux vitesses très élevées (plus de 130 km/h).

Mais la majorité des accidents graves se produit à des vitesses de choc comprises entre 50 et 80 km/h.

Un choc à 50 km/h correspond à une chute du 4ème étage.

Même pour des chocs très faibles (30 km/h), le conducteur ne peut pas se retenir au volant car les forces qui s’exercent sur lui sont telles que son poids est multiplié par 4 ou 5.

En cas d’accident… les idées fausses

  • Attacher la ceinture, à chaque moment du déplacement en voiture, est particulièrement efficace lors des courts trajets ou en agglomération (65 % des accidents se déroulent à moins de 15 km du domicile).
  • Il est 6 fois plus dangereux d’être éjecté que maintenu dans le véhicule par la ceinture de sécurité. En cas d’éjection, le corps risque de heurter avec violence des obstacles divers (arbres, bordures de trottoir…).
  • La ceinture permet, en cas de choc, d’éviter d’être projeté contre l’habitacle, de rester conscient et par conséquent, de sortir plus facilement du véhicule.
  • L’incendie est peu fréquent (1 sur 3 000) et rarement immédiat.
  • En cas d’immersion, il n’y a pas aggravation du sort des ceinturés.

Port de la ceinture : les chiffres

    Le taux de port de la ceinture aux places avant, en progression constante depuis 1985, plafonne :
  • 90 % en moyenne hors agglomération
  • 75 % en moyenne en agglomération (avec des variations importantes selon les régions).

Selon les estimations, le taux de port aux places arrière varie entre 36 % et 64 % sur autoroutes, mais reste plus faible encore sur les autres réseaux et en agglomération.

Sanctions

    Le non port de la ceinture est passible :
  • d’une amende forfaitaire de 230 francs (y compris à l’arrière du véhicule)
  • d’un retrait d’un point au permis de conduire pour le conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *