Comment gérer ses enfants (et leurs crises) en voiture

On ne s’en rend pas forcément compte, mais les enfants peuvent aussi être une source de distraction en voiture, avec parfois des conséquences grave. Durant tout le voyage menant à votre village vacances, les petits demandent sans cesse « c’est quand qu’on arriiiiive ? » ce qui peut peser sur les nerfs d’acier du conducteur. Sans compter le fait qu’un enfant qui s’ennuie et s’impatiente d’être saucissonné dans son siège peut aussi donner des coups de pieds, crier, pleurer pour avoir son doudou… bref, réclamer votre attention qui doit pourtant être dédiée à 100% à la route. Mais alors comment faire pour passer un voyage serein ? Nos conseils.

Distraire les enfants en voiture

Pas la peine de lire cet article pour savoir qu’occuper ses enfants en voiture est le meilleur moyen d’éviter les crises de nerfs. Mais comment bien les occuper pour éviter les chamailleries et l’ennui ? Déjà, en partant au bon moment. Et oui, si vous partez à l’heure de la sieste de vos enfants, vous aurez déjà un temps de répit de gagné !

Ensuite, il faut que vos enfants aient des jeux pour s’occuper. Evitez les dessins animés qui exacerbent le mal de la route et qui peuvent ainsi faire vomir vos enfants. Préférez les livres (on peut lever les yeux à tout moment sans manquer l’histoire) et les figurines ou objets préférés de vos petits. Avant le départ, demandez-leur de choisir, pour éviter les mauvaises surprises.

Mettez également au point des jeux conviviaux et profitez-en pour passer de bons moments en famille. Chanter en voiture, demander aux enfants de repérer toutes les autos d’une certaine couleur ou encore faire un concours de blagues sont des exemples de jeux très simples qui occuperont bien les enfants.

Enfin, pensez à prendre avec vous une vanity avec à l’intérieur tout le nécessaire pour vos enfants : bouteilles d’eau, biberons, paquets de mouchoirs, sacs à vomi, petits biscuits, compotes en gourde… selon les goûts !

Faire régulièrement des pauses

S’il vous faut plus de deux heures pour arriver à votre location de vacances au ski, à la mer ou à la campagne, il est important de multiplier les pauses. Avec des enfants en voiture, surtout en bas-âge, il est recommandé de s’arrêter toutes les heure et demie de route pendant 15 minutes minimum.

Vous pouvez faire des pauses toutes les deux heures, mais notez que c’est le temps maximum qu’un enfant peut supporter en voiture. Pour un long trajet, faire des pauses après 1h30 de route permet de se dégourdir régulièrement les jambes et d’éviter que les enfants ne deviennent des démons hyperactifs. Une durée de pause de 20 minutes est l’idéal pour permettre aux enfants de jouer et de prendre un petit encas si l’horaire le permet.

Rester zen en toute circonstance

Conflits entre frères et sœurs,  enfant n°1 qui en a marre et commence à donner des coups de pied au siège conducteur, enfant n°2 qui a envie de pipi pour la 412ème fois en 2 minutes, enfant °3 qui pleure car il ne peut pas ramasser son doudou à ses pieds… Les plus petits peuvent parfois être très agaçants en voiture, surtout qu’ils ne comprennent pas le danger d’un tel comportement.

Il est donc important que le conducteur reste zen en toute circonstance, car se retourner deux secondes pour disputer les enfants peut être l’origine d’un drame. Pour que le conducteur puisse rouler dans les meilleures conditions possibles, il faut qu’il soit déjà lui-même dans de bonnes dispositions. C’est-à-dire : bien reposé, repus et ayant étudié la route à l’avance pour éviter le stress de se perdre. Avec ça, les nerfs seront plus solides. Quant à vos enfants, lancez un jeu (voir premier paragraphe) s’ils commencent à montrer des signes d’impatience, et tâcher de rester zen.

 

Vous avez une technique imparable pour que vos enfants soient sages comme des images en voiture ? Partagez votre secret avec nous dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *